Hacking d’EELV : « Quand des militants d’EELV cherchent à réinventer leur parti »

Le process « hacker EELV » poursuit son chemin !

 

Retrouvez ci dessous le reportage mené par Reporterre sur la journée de travail du 5 mars

Quand des militants d’EELV cherchent à réinventer leur parti

http://reporterre.net/Quand-des-militants-d-EELV-cherchent-a-reinventer-leur-parti

 

Militants et sympathisants du parti écologiste ont passé une journée à réfléchir à la façon de « hacker » les structures d’EELV pour les transformer. Nourris de la culture du logiciel libre, ils ont parlé de « démocratie réelle », VIe République, revenu de base et statut de l’élu.

-Paris, reportage

Hacker, n. m. (de l’anglais to hack into, entrer par effraction) : Personne qui [fusion_builder_container hundred_percent= »yes » overflow= »visible »][fusion_builder_row][fusion_builder_column type= »1_1″ background_position= »left top » background_color= » » border_size= » » border_color= » » border_style= »solid » spacing= »yes » background_image= » » background_repeat= »no-repeat » padding= » » margin_top= »0px » margin_bottom= »0px » class= » » id= » » animation_type= » » animation_speed= »0.3″ animation_direction= »left » hide_on_mobile= »no » center_content= »no » min_height= »none »][…] cherche à contourner les protections d’un logiciel, à s’introduire frauduleusement dans un système ou un réseau informatique. (Recommandation officielle : fouineur.)Dictionnaire Larousse »

Hackers, militant écogistes ? Le rapport n’est pas évident. Julien Bayou, porte-parole d’EELV(Europe Écologie-Les Verts), explique : « Le hack, c’est différent ducracken informatique. Dans la culture du libre, le hack encourage les gens à améliorer les outils disponibles. » Modèle de l’encyclopédie libre sur Internet, Wikipedia en offre d’ailleurs une définition plus précise : « Unhacker désigne un virtuose pouvant intervenir dans différents domaines […] de l’informatique. »Ainsi, le hacking est défini comme « un bricolage créatif visant à améliorer le fonctionnement d’un système ». « C’est changer un petit paramètre pour transformer la réalité », résume Mathieu Baudin, de l’Institut des futurs souhaitables.

Alors, quand un groupe de militants d’EELV organise le « hacklab » du parti, samedi 5 mars, le sens du mot ne fait guère débat chez les participants. « Un parti reste un outil, mais on n’est pas obligé de s’en saisir de la façon dont il est actuellement constitué », explique Vincent M., jeune militant encarté écolo. S’agit-il de boycotter EELV ? « Non, de le transformer avec des méthodes nouvelles. »

« Changer le logiciel face aux défis à venir »

la suite http://reporterre.net/Quand-des-militants-d-EELV-cherchent-a-reinventer-leur-parti

[/fusion_builder_column][/fusion_builder_row][/fusion_builder_container]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *