Grèce, Syriza et la primaire de l’espoir

Le week-end dernier, j’étais en Grèce pour soutenir la coalition Syriza, assister au dernier meeting de Tsipras et à ce qu’il faut bien appeler le grand chambardement.

 

Analyse pré elections ici, reportage sur la soirée electorale ici.

Depuis, Tsipras tient parole et il faudra l’aider pour qu’il remporte son pari de dé-serrer l’étau des politiques d’austérité imposées par l’Europe à la Grèce.

Au retour, inspiré par ce rassemblement, et dans la droite ligne de ce que je propose depuis longtemps – congrès et motion love, tribune avec Eva Joly, débat large (Placé Joly Jadot Sas Bayou) aux journées d’été à Bordeaux… – j’ai expliqué les leçons que selon moi la gauche et les écologistes doivent tirer du succès Syriza (lire la tribune).

Une tribune pour mettre les pieds dans le plat et expliquer les conditions d’émergence d’un projet – celui des biens communs – et au premier rang la mise à l’écart des egos, via une primaire large qui rassemblera ecologistes, front de gauche, nouvelle donne, socialistes critiques et bien sur citoyens et organisations désireuses d’en finir avec les vieilles politiques en échec depuis 30 ans.

Cela m’a valu quelques remontrances dignes de cour d’école, mais les soutiens sont encore plus nombreux et divers.

Travaillons à rendre cela possible, à tous les échelons, dans les mois qui viennent.

Sur la Grèce, rendez-vous le 6 février pour débattre du « grand chambardement » à la teinturerie 24 rue de la Chine à partir de 19h30;

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *