Pourquoi il faut « sauver les riches »


On nous demande souvent pourquoi le collectif s’appelle « Sauvons les riches ». Au-delà de la boutade, il y a quelques raisons!

Tribune sur Rue89

Pourquoi il faut « sauver les riches »

Sauver les riches est une mission de salubrité publique : quand un riche ne se soigne pas, la contagion peut affecter toute la société. Mais de quoi souffrent-ils au juste ?

Dans ce but, les jeunes contestataires interpellent à leur manière les fortunes, « accros à un mode de vie destructeur, non généralisable, et finalement tellement triste ».
  • De schizophrénie, comme Maurice Lévy, patron de Publicis qui signe en 2011 une tribune pour se faire le héraut de la taxation des riches, mais qui s’empresse d’encaisser ses quelques16 millions de bonus de peur d’être… plus taxé sous un gouvernement de gauche ;
  • de mégalomanie, comme Jean-Marie Messier. Pour vendre Transdev, filiale commune de Veolia et de la Caisse des dépôts, à des acheteurs déjà candidats, l’ex-PDG redevenu banquier d’affaires pourrait toucher 2,5 millions d’euros pour un mois de « travail » ;
  • de kleptomanie puisqu’ils ont capté l’essentiel des augmentations de revenus, en particulier en France, troisième pays au mondeen nombre de millionnaires, Bernard Tapie compris. Dans l’Hexagone, les 2 500 plus grosses feuilles de paie ont vu leurs revenus augmenter de 51% en huit ans ;
  • de bouffées délirantes, déni de réalité, à l’image de Jacques Séguéla quipense qu’il faut une Rolex pour avoir réussi sa vie. Ou de Daniel Bouton, qui a failli couler sa banque mais part avec une retraite chapeau. Ou encore de Pierre-Henri Gourgeon, qui estime mériter une prime pour ne pas concurrencer Air France, entreprise qu’il n’a pas su redresser.

Bref, ils sont malades. Mais en quoi sommes-nous concernés ?

 

La suite sur Rue89 http://www.rue89.com/rue89-eco/2012/07/14/pourquoi-il-faut-sauver-les-riches-233850

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *