Retour sur le premier débat de la primaire de l'Ecologie

Partagez autour de vous
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Voici un retour à chaud, quelques notes sur ce premier débat, c’est agréable de pouvoir suivre ça tranquillement, même si il y a eu quelques coupures c’était top ! Bravo la technique. Attention je revendique pas l’impartialité ou l’exhaustivité (vous complèterez) mais c’est un bel exercice que ce débat à 4.

Plein d’autres infos et ressentis ici puisque les écolosgeeks ont live twitté le débat : http://twitter.com/#!/search?q=%232012
Début par Eva Joly qui rend hommage à René Dumont dont les idées ont progressé : il avait raison, l’eau est précieuse et on le constate aujourd’hui en cette période de secheresse
A parlé d’écologie de combat car il faudra remettre en cause des situations acquises et des privilèges. Ainsi on a pris 20 points d’endettement pour sauver les banques et surtout les banquiers, sans contrepartie.
A formulé quelques propositions concrètes :  interdire la mutation de propriété si les travaux d’isolation nécessaires ne sont pas faits, le pacte de gouvernement que nous allons signer doit comprendre droit de vote des étrangers résidents, 
Et cet exemple de Villiers le bel et de l’énergie sur le nucléaire Il y a la facture que les familles reçoivent : 500€ de charges mensuelles dans un HLM passoire énergétique à cause de la surprod nucléaire, et celle que les générations futures devront payer »
En conclu son parcours de vie et ses combats au service de l’intérêt général. Fait l’objet de 5 poursuites judiciaires (woerth, tapie, ventes d’armes angola… ) pour essayer de la faire taire. Elle ne se taira pas. Nous devons influencer la gauche et battre la droite.
En face Nicolas Hulot a récité un bon bréviaire, il parle bien c’est sur, mais reste en hauteur. Il a laché des mots clés  comme décroissance (?) productivisme et nouvelle société mais dans le fond, il reste un commentateur. Exemple il dit vouloir porter une vision contre la vieille fiscalité mais il ne dit pas ce que serait une « nouvelle fiscalité » ou une « fiscalité moderne ». Sur le risque d’un 21 avril, il explique qu’il se rangera derrière l’avis du parti. Sur le reste il était obligé de répondre court puisqu’il était en manque de temps.
Un mot sympa en conclu pour Louisa et Moncehf qui « auraient dû être les 5ème et 6eme candidats et parler de la diversité et des quartiers et de la banlieue ».
Et explique que la campagne permettra de mettre en avant tous les bons exemples et leur donner de la lisibilité c’est un bon point. Il veut se mettre dans la tete des pas convaincus.
Stéphane Lhomme a de son côté par contre beaucoup parlé du nucléaire, tant mieux,  mais a surtout parlé de lui, et du nucléaire; Il a qd meme évoqué ses combats « sociaux » à Bordeaux contre Juppé; Et réaffirmé que l’écologie est ancrée à gauche.
Il aurait quitté le grenelle de l’environnement si il avait été invité. Et nommerait Eva Joly premier ministre si il était élu président de la République. Moins sympa avec les autres puisqu’il propose que Henri reste maire de Kaysersberg et qu’Hulot prenne des vacances en Argentine 🙁 une des seules huées de la salle je crois.
Henri Stoll beaucoup d’humour, expérience de terrain, a insisté sur la complémentarité de tous les candidats, ça je souscris. A aussi rendu hommage à René Dumont et rappelé le bilan de sa commune et des travaux écolos lancés dans la région. Et érige la victoire contre Sarkozy en objectif numéro 1. L’écologie ne peut pas être de droite, elle est à gauche, clairement à gauche.
Henri Stoll propose d’inviter les français à venir dans sa commune pour leur montrer les économies d’énergie qu’il a réussi à faire notamment au chateau de Kaysersberg. Et parle des 58 emplois relocalisés généralisés par les emplois verts de son usine de dechiquetage de bois et de tous les emplois verts qu’on pourrait créer si on imitait un peu Fribourg.
Il rappelle être venu « pour faire sa pub » et démontrer qu’on est une biodiversité, lui c’est élu de terrain.
Questionné sur l’hypothèse Borloo, Hulot a répondu que l’hypothèse était fermée… un peu langue de bois parce qu’il s’en sort en disant que nous apportons un supplément d’âme. Suis d’accord évidemment et la phrase est belle, mais j’aurais préféré qu’elle ne serve pas à dévier de la question du positionnement. Et sauf à croire que les journalistes ont écrit vraiment n’importe quoi et que ses soutiens avaient tort de faire grise mine (ici http://www.liberation.fr/politiques/01012341473-chez-les-ecolos-hulot-empetre-dans-sa-proximite-avec-borloo) , il y a vraiment eu étude récemment d’un tandem Borloo Hulot. Soit avec le candidat au poste de premier ministre au moment où on chassait les roms de France…
En face Eva Joly propose de placer dans l’accord de gouvernement la question de la 6ème République… réclame un tribunal pénal écologique international et explique que si AZF est arrivé, c’est pas par ignorance mais par recherche du profit. Et veut donc lutter contre le stress et la souffrance au travail.
Elle est également  contre le recours à l’armée à Sevran mais pour écouter le désespoir Gatignon face à une situation que laisse pourrir Sarko
Dénonce la vente d’armes et du nucléaire à un dictateur comme Kadhafi et alors qu’on dépense 500 millions d’euros par an pour « exporter par les armes la démocratie » en Afghanistan, on est pas capable d’accueillir dignement quelques centaines de tunisiens qui arrivent en France.
L’affaire DSK montre des relents de machisme et que la cause des femmes reste à développer dans notre pays.

En conclusion

Premier bilan pour moi c’est Eva Joly qui s’en sort par le haut : démontre sa connaissance des dossiers et sa progression dans les débats et surtout le fait d’incarner écologie convaincante de réponse à la fois à Sarkozy et à le Pen.
De son côté Hulot n’a pas profité du débat pour sortir du flou et des formules pour rentrer dans les propositions peut être par faute de temps (il a du justifier sa boulette) mais par contre il faut lui reconnaitre la volonté d’aller convaincre. Stephane Lhomme trop sur le nucléaire, s’est d’abord abstenu de dénoncer Hulot trop vertement puis a glissé et ça le fait pas du tout. Et Henri Stoll est très sympa.
Prochain rendez-vous jeudi 9 à la Bellevilloise 19 rue Boyer à 19h !
Partagez autour de vous
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *