Débat revenu universel le 14 avril

Partagez autour de vous
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Un débat à ne pas rater sur un sujet qui monte… Le revenu universel inconditionnel.

Un revenu minimum universel, pour tous, à 800€ par exemple, ça vous semble complètement utopique ? Croyez moi vous penserez différemment après en avoir discuté avec Baptisete Mylondo par exemple…

Pour aller plus loin d’ici là : http://pourunrevenusocial.org/

Toutes les infos ici, Rdv au comptoir général, 80 quai de Jemmapes à 20h.

Jeudi 14 avril
20h
Comptoir Général
Et si l’on revendiquait un droit au revenu pour tous ?

Utopie ou réalité

L’arrivée d’un revenu de base, inconditionnel et irrévocable est-elle possible dans nos sociétés ?

Avec :

Antonella Corsani, enseignant-chercheur en économie à l’Université Paris1 Panthéon-Sorbonne. Travaille sur le capitalisme cognitif, les mutations du travail et les métamorphoses du salariat, le revenu garanti. Membre fondateur de la revue Multitudes, elle a coordonné la Majeure du numéro 27 «  Revenu garanti : questions ouvertes » (http://multitudes.samizdat.net). Dernier ouvrage : Intermittents et Précaires, Editions Amsterdam

Baptiste Mylondo, Enseignant en économie et en philosophie politique, auteur de plusieurs
ouvrages en sciences sociales dont deux consacrés au revenu inconditionnel : Ne pas perdre sa vie à la gagner (2008) et Un revenu pour tous (2010). Membre du Mouvement Utopia.

Philippe Van Parijs, philosophe et économiste belge. Docteur en sociologie et en économie politique à l’université Catholique de Louvain. Promoteur et auteur de l’allocation universelle avec Y. Vanderborght (Regards num 412 – 2005). Il a fondé en 1986 le Basic Income European Network, rebaptisé en 2004 Basic Income Earth Network (BIEN).

Avec le soutien et la participation de Karima DELLI, Députée Européenne

Revenu universel, revenu de vie, de base, revenu citoyen, le mot n’est pas encore défini pour déterminer ce qui serait un droit au revenu pour tous, mais il fait son chemin.

Réduire les inégalités, la précarité, les injustices sociales, éradiquer la pauvreté et offrir à chaque citoyen, quelque soit son revenu, quelque soit son patrimoine, son âge, une allocation qui lui permettrait de vivre dignement. (Se loger, se vêtir, se nourrir)

Un revenu individuel pour donner à chacun la possibilité de choisir sa voix librement.

Mais, comment peut-on financer un tel revenu en France ?

Quels changements économiques, sociaux et sociétaux impliquent la mise en place d’un revenu de vie ?

Que devient la valeur travail dés lors que chacun pourrait vivre avec le minimum sans travailler ?

L’allocation d’un revenu de vie n’inciterait-elle pas à ne plus aller travailler ?

La mise en place d’un droit au revenu n’engage t-il pas de revoir la définition même du droit au travail et de sa place dans la société ?

Laisser place à une activité socialement utile, que cela veut-il dire ?

Tant de questions qui demandent à être débattues pour mieux comprendre comment en France, nous pourrions dépasser le système capitaliste et replacer l’homme au cœur de son propre système en instaurant un revenu d’existence.

Si aujourd’hui, on évoque « un revenu inconditionnel » à gauche, à droite aussi la notion de « revenu inconditionnel » fait son chemin. Objections d’ordre financières, sociales ou encore utopiques, les critiques et oppositions ne manquent pas. Aujourd’hui un vrai débat politique sur la question est primordial, alors que la crise sociale et environnementale bat son plein et démontre que le système capitaliste touche à sa fin.

Partagez autour de vous
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *