Alerte enlèvement ! – Génération Précaire à la recherche du Ministre du Travail de l’Emploi !

Alerte enlèvement !  – Génération Précaire à la recherche du Ministre du Travail de l’Emploi !

« Aujourd’hui en France, il y a du Travail, mais pas d’Emploi (rémunéré). » Hela, de Génération-Précaire

Génération Précaire s’alarme de la disparition du Ministre en charge de l’Emploi, et notamment de l’emploi des jeunes, dont l’absence ne semble choquer personne ! il y a peu, Nicolas Sarkozy s’exprimait sur son projet Jeunesse. Il disait préparer un « projet ». Notons que nous sommes en 2011, 4 ans après son élection, et qu’il ne devrait pas avoir un « projet », mais une politique déjà en place. Et un ministre !

Dans l’attente, les jeunes demeurent la première variable d’ajustement de la « crise », qui a, décidément, bon dos.  Nous lançons donc un avis de recherche concernant le Ministre du Travail ! Sa disparition est problématique, car :

§         1 jeune sur 4 au chômage, et 1 sur 5 vivant en dessous du seuil de pauvreté,

§         Doublement des loyers en zones tendues mais pas doublement des salaires

§         1.5 million de stagiaires en 2009 après : 800 000 en 2006 et 1.2 millions en 2008. Un chiffre qui augmente, tandis que le nombre d’emplois (des jeunes) va diminuant. Les entreprises sollicitées par Génération Précaire vous le diront : c’est sans doute peu moral, mais « si tout le monde embauche des stagiaires pour remplacer les destructions d’emploi de la crise, pourquoi pas nous ? »

En l’absence de Ministre dédié à l’emploi au travail, qu’a fait le gouvernement ?

Rien, ou si peu… :

§         5024, c’est le nombre de jeunes de moins de 25 ans qui perçoivent le RSA-jeunes, contrairement à la « révolution copernicienne » annoncée, qui devait toucher 160 000 jeunes mais n’était pas même budgétée. La faute en revient aux conditions trop restrictives du décret, décret attaqué par Génération-Précaire et la CFDT au Conseil d’Etat. http://www.ressources-solidaires.org/Communique-de-presse-commun-CFDT,18283

§         7279, c’est le nombre de jeunes qui ont été embauchés suite à la proposition révolutionnaire de Nicolas Sarkozy d’inciter à l’embauche des stagiaires en promettant une prime à l’entreprise de 3000 euros. Etaient visés 60 000 personnes (soit déjà une goutte par rapport aux 1.5 millions de l’époque…)

Pourquoi personne ne s’inquiète donc de la disparition du  Ministre du Travail ? Pardon, de l’Emploi, car comme le souligne Hela de Génération Précaire, « aujourd’hui en France, il y a du Travail, mais pas d’Emploi (rémunéré). Les emplois détruits en temps de crise ont été remplacés par des stagiaires, en toute illégalité et sans complexe. Depuis, l’activité reprend, mais les entreprises n’embaucheront pas si elles ne sont pas plus contrôlées par l’Inspection du Travail ou l’Urssaf, et ont le choix entre un jeune stagiaire et un jeune à CV équivalent qui demande à être rémunéré ».

L’apprentissage représente bien une solution, mais au lieu d’améliorer le statut du stagaire pour en faire un apprenti du supérieur (http://www.generation-precaire.org/Generation-Precaire-Pour-un-statut)  nous craignons que le gouvernement ne réfléchisse à aligner celui de l’apprenti sur celui du stagiaire…

Quelques mesures d’urgence existeraient bien afin de bloquer la destruction des emplois par le stage, et sortir la jeune génération de cette crise… RSA jeunes sans condition préalable d’activité, encadrement et articulation des stages avec l’apprentissage… nous en avions parlé au ministre il y a quelques temps, mais depuis plus de nouvelles…

Nous invitons donc les personnes qui auraient aperçu le Ministre en charge de l’Emploi du Travail à nous prévenir, afin que nous le recontactions pour lui présenter notre programme à destination des jeunes, qui lui est exempt de tout effet d’annonce et a un seul but : donner aux jeunes un travail rémunéré.

Derniere photo récente du disparu : ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *