Les collègues… Juppé contre le cumul des pandas

Après Jean-Luc Touly et Sylvain De Smet, Alain Juppé !

OK c’est une blague, c’est pas vraiment un « collègue » Juppé n’est plus conseiller régional Ile de France depuis longtemps. Mais d’ailleurs qui savait qu’il l’avait été ? D’après Wikipedia, du 23 mars au 6 avril 1992 (soit 2 semaines… ?)

Juppé « le meilleur d’entre nous » disait Chichi. ça en dit long sur le niveau de l’époque !

Souvenez-vous… moi en tous cas, y a 15 ans je me souviens, 1995, les pieds dans la neige à République,  ça fait 3h, et la tête de cortège déjà à Bastille ou Nation;
« Je reste droit dans mes bottes« ,

Puis un départ…

Juppé quoi. le type qui part et qui revient.

Hop Bordeaux… 1995-2004. Et puis hop 2004 il est condamné inéligible. Y a quand même une justice. Toujours ces satanées affaires qu’on arrive jamais vraiment à prescrire ou amnistier… Y a certes une justice mais les vrais caïds et Chichi ne sont pas vraiment à la barre.

A cause de ça, les chiraquiens perdent l’UMP car c’est un certain Nicolas Sarkozy qui reprend la main.

Hop Québec pour enseigner et prendre du recul. Ma cabane au Canada (plutôt qu’à la Santé !). Un an d’inéligibilité, ça se soigne avec de la patience…

D’ailleurs 18 mois plus tard, août 2006, hop retour à Bordeaux et ré-élection dès le premier tour.  « Le suffrage universel lave plus blanc que blanc » comme dirait Balkany.

Attention, ensuite 2007 , c’est juste chaud comme dirait Charaf :

Mai 2007 il devient ministre d’Etat à l’Ecologie (c’est le fameux vice-premier ministre à l’écologie que Hulot avait fait promettre aux candidats).

mais en juin 2007 il perd les législatives. Il démissionne avec le gouvernement Fillon I, il reste donc 1 mois ministre. Mais d’Etat s’il vous plait.

Ouf :  en mars 2008 il redevient maire de Bordeaux. Toujours au premier tour.

Du coup il a tout le temps d’écrire, Hop, un bouquin vaguement écolo, « je ne mangerai plus de pandas en hiver » ou un truc comme ça.

Et son blog, ou il critique la politique sécuritaire de Sarkozy comme le 11 août 2010, en pleine série d’expulsions de Rroms…

« Notre pays n’est pas à feu et à sang »

Sur le tout-sécuritaire ?

« La priorité sécuritaire ne doit pas non plus conduire à des exagérations, peu compatibles avec nos valeurs fondamentales »

Sur la déchéance française ?

« Je rappellerais volontiers, dans la foulée,   cette belle maxime de Montesquieu: “Quand il n’est pas nécessaire de faire une loi, il est nécessaire de ne pas en faire.” »

Et puis cette belle insistance, constante depuis 2008… sur le non-cumul des mandats maire-ministre : tout y est passé… En gros :
« Je serai un maire à plein temps »
« Bordeaux c’est important »,
« Les bordelais ont besoin qu’on s’intéresse à eux »
« ils s’en foutent d’un maire à l’envergure nationale »
« Y a beaucoup de choses à faire à Bordeaux »
« Je suis le Ulysse de Bordeaux je résiste au chant des sirènes »
« Je n’irai pas au gouvernement, comme vous le dire, comment vous le dire ??? »

Et le lendemain de son entrée au gouvernement-auquel-il-n’ira-pas-car-il-y-a-beaucoup-de-choses-a-faire-a-Bordeaux, comme il le disait le 22 avril 2009 (« il y a, à mes yeux, incompatibilité entre cette fonction et un poste ministériel. On ne peut pas tout faire à la fois. »), le lendemain donc de son entrée, c’est un ralliement franc et tonique à Sarkozy : « Sarkozy est le meilleur candidat de la droite et du centre pour 2012 »

c’est donc « le meilleur d’entre nous » qui adoube le meilleur candidat et valide la réconciliation Chirac-Sarkozy. Ouf.

Et l’ancien ministre de l’écologie d’expliquer, pour nous rassurer (??) que Bordeaux n’est qu’à 50 minutes de vol de Paris. Mais promis juré craché, l’ancien premier ministre mega-cumulard ne mangera plus de cerise en hiver.

En tous cas pas dans l’avion Bordeaux-Paris.

Ouf. La rupture est en marche !

PS / à tous seigneur tout honneur, je précise que « le non-cumul des pandas » est une proposition Made In Gaspard Delanoë, le candidat du Parti Faire un Tour (Pfffffft)

2 commentaires sur « Les collègues… Juppé contre le cumul des pandas »

  • Parmi les illustres collèguees Maurice Couve de Murville et Charles Pasqua furent Conseillers Régionaux et les doyens d’âge en 1986 et 1998
    Quant à Lionel Jospin élu en 1986 il démissionna avant de siéger ce qui permit à Manuel Valls de siéger et d’enlever le titre de benjamnin, secrétaire de séance à Marie Caroline Le Pen

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *